Les conservateurs dans les produits cosmétiques

Pourquoi s’intéresser aux conservateurs?
Par définition, un conservateur est un ingrédient dont la mission (non négligeable) est d’empêcher le développement de micro-organismes (bactéries ou champignons) dans une produit cosmétique, en d’autres termes, le rende stable dans le temps. Car sans conservateur, un produit peut avoir une odeur qui « tourne », une texture qui change, une couleur qui se modifie mais ces changements peuvent aussi être dangereux.

Je m’y suis intéressée car les conservateurs d’origine synthétique font débat de par leurs conséquences à plus ou moins long terme sur la peau, la santé et l’environnement.

Ce que je peux constater chaque jour au sein de mon cabinet, c’est le nombre croissant de femmes souffrant d’un déséquilibre hormonal (pilosité anormalement développée, sopk (syndrome des ovaires polykystiques), problèmes de thyroïde, acné tardive) et le nombre de personnes ayant un déséquilibre cutané entrainant des problématiques de peau à tout âge (boutons, acné, acné rosacée, peau en « feu », rougeurs, peau réactive,…). Bien évidemment, les conservateurs synthétiques à eux seuls, ne sont pas les seuls responsables de ces bouleversements, mais ils contribuent fortement, donc en tout état de cause, autant les éviter quand on le peut.

Peut-on trouver des produits cosmétiques sans conservateurs?
Oui, c’est possible car dans certains cas, il est possible de formuler un cosmétique sans utiliser de conservateurs mais cela dépend du packaging et de la galénique (un fort pourcentage d’eau nécessite un conservateur car c’est un milieu idéal pour le développement des bactéries et champignons).
Un flacon Airless évite que le produit n’entre en contact avec l’air ambiant dont le conservateur n’est pas indispensable si la formule le permet.

Pourquoi éviter les conservateurs synthétiques?
Il existe 2 sortes de conservateurs : les conservateurs d’origine naturelle ou synthétique (issus de la pétrochimie).
Même si ils sont autorisés, les conservateurs synthétiques sont très controversés, mais malheureusement très utilisés par l’industrie cosmétique car très économiques. Ils ont des effets indésirables sur la peau, la santé et l’environnement car toxiques.
Les personnes ont commencé à se préoccuper de cet ingrédient dans les années 1990, quand le scandale sur les parabens a explosé : on s’est étonné de retrouver des traces de parabens dans les cellules cancéreuses de plusieurs patientes atteintes d’un cancer du sein (étude du docteur britannique Philippa Darbre). Ainsi , les fabricants ont commencé à reformuler en 2000, des produits « sans paraben » mais malheureusement, on en retrouve encore car l’union européenne a limité la concentration (à noter qu’un projet de loi du 3 mai 2011, interdisant les parabens, avait été proposé en France, mais il n’a pas abouti). Cependant, les substituts aux parabens ne sont pas forcément meilleurs d’où l’importance d’étudier la liste INCI.

Ils sont à éviter car voici la liste toute confondue des effets des conservateurs synthétiques les plus décriés :
– allergisant, provoquant des irritations cutanées, des rhinites allergiques, des allergies de contact (rougeurs, gonflements, eczéma, urticaire, irritant occulaire, fortes démangeaisons),
– nocif pour l’environnement pour les produits rincés,
– perturbateurs endocriniens car ils se comportent comme des oestrogènes et perturbent le système hormonal en le déréglant,
– influence sur le fonctionnement de la thyroïde,
– agent cancérigène,
– impact sur la fertilité.

Quels sont les noms des conservateurs controversés?
De toute évidence, quand on regarde pour la première fois, la composition du produit (liste INCI), on est aussi à l’aise que devant un texte chinois ou hébreu. L’expression « c’est du chinois » prend alors tout son sens tant ces noms barbares, à rallonge, mélangés parfois à des chiffres, découragent fortement à la première lecture.
Pour vous aider, j’ai listé les principaux conservateurs à éviter :

LES PARABENS (paraoxybenzoates)
Ils sont allergisants, nocifs pour l’environnement et perturbent le système hormonal et reproducteur, favorisent les cancers. Ils accélèrent également le vieillissement cutané. On les trouve sous les noms suivants :
PROPYLBARABEN : paraoxybenzoate de propyl, propyl 4-hydroxybenzoate, E216, E217
BUTYLPARABEN : paraoxybenzoate de butyle, butyl-4 hydroxybenzoate
METHYLPARABEN : paraoxybenzoate de méthyle, methyl 4-hydroxybenzoate, E218, E219
ETHYLPARABEN : paraoxybenzoate d’éthyle, ethyl 4-hydroxybenzoate, E214, E215

LE TRICLOSAN
C’est un perturbateur endocrinien, il a une influence sur la thyroïde et forme des résidus cancérigènes. De plus, il est nocif pour l’environnement.

LE CETRIMONIUM BROMIDE
C’est un allergène irritant qu’on retrouve beaucoup dans les nettoyants, eaux micellaires et toniques. Alors qu’on veut préserver l’équilibre de la flore cutanée, se nettoyer le visage avec un nettoyant en contenant sera un non sens pour préserver l’intégrité de notre film protecteur de surface (film hydro-lipidique).

LE METHYLISOTHIAZOLINONE OU MIT
C’est un puissant irritant, élu aux USA en 2013, l’allergène de l’année! Il favorise les allergies de contact, les rougeurs, gonflements, fortes démangeaisons, eczéma…

LES LIBERATEURS DE FORMOLS/FORMALDEHYDES
C’est un allergène et un agent cancérigène connu. On va les retrouver sous les noms suivants : DMDM hydantoïne, diazolidinyl urea, imidazolidinyl urea, methenamine, glyoxal, quaternium-15, 2-bromo-2-nitropropane_1,3-diol (bronopol), polyoxyméthylène urée.

L’EDTA
C’est un véritable poison, toxique et polluant : EDTA, Disodium EDTA, Trisodium EDTA, Calcium Disodium EDTA.

LE PHENOXYETHANOL
Il est très utilisé (1/3 des produits en contiennent), et c’est un allergène reconnu (eczéma, urticaire), cancérigène, nocif pour le foie et surtout perturbateur endocrinien. On va le retrouver sous les noms suivants : phénoxyéthanol, EPE, phénoxytol.

Où trouver la formule de votre produit?
Souvent, la liste INCI se trouve sur la boite d’emballage de votre produit cosmétique.
Sinon, vous pouvez scanner le produit via une application destinée à analyser et à passer au crible le produit que vous possédez (yuka, quelcosmetic, inci beauty).
Enfin, vous pouvez retrouver la liste INCI sur le site internet de la marque du produit car c’est obligatoire.
Les marques se défendront en disant que l’ingrédient incriminé est dosé faiblement mais néanmoins il est présent et la répétition d’applications, même à faibles concentrations, montrent des effets délétères sur la santé.
A retenir aussi, que plus la liste INCI est longue, moins la formule est « clean ».

Publié par Dermopeel

Maquillage permanent - Epilation définitive - Electrolyse -Tricopigmentation - Kératothérapeute - Expertise visage

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :